De nombreuses personnes étant obligées de travailler à domicile, les fournisseurs d’accès Internet grand public sont de plus en plus sollicités. Vous vous demandez peut-être comment votre FAI gère cette recrudescence de trafic. Aujourd’hui, nous annonçons la mise à disposition généralisée de speed.cloudflare.com, un site permettant d’obtenir des informations utiles et précises sur les performances de votre réseau.

Nous avons constaté une migration spectaculaire des utilisateurs d’Internet depuis les quartiers de bureaux très fréquentés vers les zones résidentielles.

Bien qu’il existe une multitude d’outils permettant de mesurer la vitesse, aucun d’entre eux ne vous donne d’indications précises sur la manière dont ils ont obtenu ces résultats, et vous ne savez pas dans quelle mesure ils reflètent la réalité. speed.cloudflare.com vous explique quels indicateurs nous mesurons et comment nous calculons précisément les performances de votre connexion. Mieux encore, vous pouvez facilement télécharger les mesures à partir de l’outil si vous souhaitez effectuer votre propre analyse.

Nous savons également que vous vous souciez de la protection de la vie privée. Nous estimons que vous devez savoir ce qu’il advient des résultats générés par cet outil. De nombreux autres outils revendent les données à des tiers. Cloudflare ne revend pas vos données. Les données relatives aux performances sont collectées et anonymisées, et sont régies par notre politique de confidentialité. Elles sont utilisées de manière anonyme pour déterminer comment améliorer notre réseau, tant en termes de capacité que pour nous aider à déterminer avec quels fournisseurs d’accès Internet il est judicieux de s’associer.

Trois éléments principaux sont testés : le débit descendant, le débit ascendant et la latence. Chacune des mesures porte sur différents aspects de votre connexion réseau.

Débit descendant

Pour commencer, nous effectuerons un test de débit descendant de base. Nous commençons par télécharger de petits fichiers, puis nous passons progressivement à des fichiers de plus en plus volumineux jusqu’à ce que le test ait saturé votre connexion descendante à Internet. Les petits fichiers (d’abord des fichiers de 10 KB, puis 100 KB et ainsi de suite) reflètent bien la façon dont les sites web se chargent, car ces derniers sont généralement constitués de nombreux petits fichiers, comme des images, des feuilles de style CSS et des blobs JSON.

En fonction de la taille des fichiers, nous vous montrons les mesures à l’intérieur d’un tableau, ce qui vous permet de les examiner de plus près. Chaque point du graphique représente une des mesures, et la ligne indique les plages de vitesse mesurées. Le bloc légèrement plus gros représente l’ensemble des mesures entre le 25e et le 75e percentile.

Plus la taille des fichiers augmente et plus l’on peut se rendre compte du véritable débit maximal : à combien s’élève réellement votre bande passante ? Vous vous demandez peut-être pourquoi nous chargeons des fichiers de plus en plus volumineux. Cela s’explique par le fait que le débit descendant est toujours lent au départ (c’est ce que l’on appelle à juste titre le démarrage lent), puis s’accélère progressivement. Si nous ne chargions que de petits fichiers, nous n’atteindrions jamais le débit maximal autorisé par votre fournisseur réseau, qui devrait être proche de la vitesse Internet que votre FAI vous a indiquée lors de votre inscription.

Le débit maximal pour les fichiers volumineux correspond à la vitesse à laquelle vous pouvez télécharger des fichiers volumineux, par exemple les jeux (GTA V pèse près de 100 GB !) ou la qualité maximale à laquelle vous pouvez afficher des vidéos en streaming (si votre débit est lent, vous êtes obligé de réduire la qualité pour ne pas subir de coupures). Nous n’augmentons la taille des fichiers téléchargés que jusqu’au minimum nécessaire pour obtenir des mesures précises : nous ne gaspillons pas de bande passante.

Débit montant

Le débit montant est l’inverse du débit descendant : les données sont envoyées depuis votre navigateur vers Internet. Cet indicateur revêt aujourd’hui une plus grande importance pour de nombreuses personnes travaillant à domicile : il a une incidence directe sur la qualité des visioconférences. Plus il est élevé et meilleure est la qualité de transmission de votre voix et de votre image, ce qui signifie que les gens vous voient et vous entendent plus distinctement.

Les mesures du débit ascendant fonctionnent selon le même principe : nous essayons d’envoyer progressivement des fichiers de plus en plus volumineux jusqu’au moment où nous constatons que votre connexion est saturée.

Les mesures de vitesse ne sont jamais exactes à 100 %, c’est pourquoi nous les répétons. Il serait plus facile pour nous de simplement vous indiquer la vitesse la plus rapide mesurée. Malheureusement, cela ne correspondra pas à la réalité : la latence et la perte de paquets varient constamment, ce qui fait que vous ne verrez pas toujours la vitesse maximale de votre connexion.

Pour y remédier, nous prenons le 90e centile des mesures, ou p90, et c’est ce chiffre que nous vous indiquons au lieu de la mesure maximale absolue. Le 90e centile est un indicateur plus précis, car il ne tient pas compte des valeurs exceptionnelles, et donne donc une estimation beaucoup plus proche de la vitesse de votre connexion en conditions réelles.

Latence et instabilité

Les débits descendant et ascendant sont de précieux indicateurs, mais ils ne reflètent pas la qualité de votre connexion Internet dans son ensemble. Plus que jamais aujourd’hui, des personnes travaillent et retrouvent leurs amis avec les logiciels de visioconférence. Bien que la vitesse de connexion soit importante, la vidéo est également très sensible à la latence de votre connexion Internet. La latence représente la durée pendant laquelle un paquet IP transite entre votre appareil et le service Internet que vous utilisez, et vice versa. Si la latence est élevée, les autres membres de la visioconférence mettront plus de temps à entendre votre voix.

Cependant, la latence ne fait pas tout : imaginez que vous discutez avec une personne et que vous devez attendre avant d’entendre ce qu’elle dit. Même si c’est pénible, vous finirez par vous y habituer. En revanche, si le décalage variait en permanence : le son pourrait parfois être presque synchronisé, parfois avoir un retard de plusieurs secondes. Votre voix et celle de votre interlocuteur se chevaucheraient d’innombrables fois. Ceci est directement lié à la stabilité de votre latence, et est représenté par l’indicateur d’instabilité. L’instabilité correspond à la variation moyenne constatée entre plusieurs mesures de latence consécutives. Plus elle est faible et plus les latences mesurées sont homogènes, ce qui signifie que les transmissions subiront un décalage stable tout au long de la session.

Nous avons conçu speed.cloudflare.com pour offrir la plus grande transparence possible : vous pouvez cliquer sur n’importe quel indicateur pour voir sa moyenne, sa médiane, sa valeur minimale, sa valeur maximale, etc. Si vous aimez manipuler les chiffres, vous pouvez télécharger les résultats de nos mesures en cliquant sur le bouton prévu à cet effet.

Tout le backend de speed.cloudflare.com s’exécute sur la plate-forme Workers, ce qui signifie que toute la logique opère entièrement à la périphérie de Cloudflare et sur votre navigateur, sans nécessiter un seul serveur ! Si vous souhaitez examiner les critères de référence, le code est à votre disposition dans notre dépôt GitHub.

Nous espérons que vous apprécierez l’ajout de cet outil à vos outils de débogage réseau. Nous aimons la transparence et nos outils en témoignent : les performances de votre réseau sont plus qu’une simple donnée. Essayez-le et dites-nous ce que vous en pensez.