Subscribe to receive notifications of new posts:

Subscription confirmed. Thank you for subscribing!

Blocage de Kiwifarms

Loading...

Nous avons bloqué Kiwifarms. Les visiteurs des sites de Kiwifarms utilisant les services de Cloudflare verront s'afficher une page d'information sur le blocage de Cloudflare, ainsi qu'un lien vers cette publication de blog. Kiwifarms peut déplacer ses sites vers d'autres fournisseurs et ainsi, réapparaître en ligne, mais nous avons pris des dispositions pour bloquer l'accès à ses contenus via notre infrastructure.

Il s'agit d'une décision extraordinaire que nous avons dû prendre et, compte tenu du rôle de fournisseur d'infrastructure Internet de Cloudflare, d'une décision dangereuse, qui nous met mal à l'aise. Cependant, la rhétorique sur le site de Kiwifarms et les menaces spécifiques et ciblées se sont intensifiées au cours des dernières 48 heures, à tel point que nous pensons qu'il existe une urgence sans précédent et une menace immédiate pour la vie humaine jamais encore observées de la part de Kiwifarms ou de tout autre client jusqu'à ce jour.

L'escalade des menaces

Kiwifarms a fréquemment accepté la publication de contenus révoltants. Cependant, un contenu révoltant ne suffit pas à créer une situation d'urgence qui nécessite les dispositions que nous prenons aujourd'hui. Il y a environ deux semaines de cela, une campagne de pression a commencé, dont l'objectif était de déplateformer Kiwifarms. Cette campagne de pression ciblait Cloudflare ainsi que d'autres fournisseurs utilisés par le site.

Cloudflare fournit à Kiwifarms des services de sécurité, qui les protègent contre les attaques DDoS et les autres cyberattaques. Nous n'avons jamais été le fournisseur d'hébergement du site. Comme nous l'avons souligné mercredi dernier, nous ne pensons pas que la résiliation des services de sécurité soit une mesure appropriée, même en réaction à des contenus révoltants. Dans un monde respectueux des lois, la réponse à des contenus, même illégaux, ne consiste pas à utiliser d'autres moyens illégaux, tels que les attaques DDoS, pour les réduire au silence.

Nous ne prenons pas non plus cette disposition directement en raison de la campagne de pression. Bien que nous ayons de l'empathie pour ses organisateurs, nous nous sommes engagés, en tant que fournisseur de services de sécurité, à protéger nos clients, même lorsqu'ils vont à l'encontre de l'opinion publique ou même de nos principes moraux. La politique que nous avons énoncée mercredi dernier demeure notre politique. Nous continuons de penser que le meilleur moyen de reléguer les cyberattaques aux oubliettes de l'histoire consiste à donner à chacun les outils nécessaires pour les empêcher.

Cependant, à mesure que la campagne de pression s'est intensifiée, la rhétorique sur le site de Kiwifarms a fait de même. Se sentant attaqués, les utilisateurs du site sont devenus encore plus agressifs. Au cours des deux dernières semaines, nous avons pris l'initiative de contacter les forces de l'ordre de plusieurs juridictions, afin de les informer de la publication, sur le site, de ce que nous considérons être des actes criminels potentiels et des menaces imminentes pour la vie humaine.

Procédure juridique

Bien que les forces de l'ordre dans ces endroits s'efforcent d'enquêter sur ce que nous et d'autres personnes avons signalé, la procédure progresse malheureusement plus lentement que le risque ne s'accroît. Nous pensons que dans toutes les autres situations auxquelles nous avons été confrontés (notamment les sites Daily Stormer et 8chan), il aurait été approprié, en tant que fournisseur d'infrastructure, d'attendre le déroulement de la procédure juridique ; dans ce cas, toutefois, la menace imminente et urgente pour la vie humaine qui s'intensifie continuellement nous a poussés à prendre cette disposition.

Les cas problématiques engendrent de mauvaises lois. Il s'agit d'un cas problématique, et nous mettons en garde quiconque voudrait le considérer comme un précédent. Les politiques que nous avons énoncées mercredi dernier demeurent nos politiques. Pour un fournisseur d'infrastructure tel que Cloudflare, la procédure juridique reste la manière adéquate de traiter les contenus révoltants et potentiellement illégaux en ligne.

Cependant, nous avons besoin d'un mécanisme qui permette aux fournisseurs d'infrastructure, en cas de menace d'urgence pour la vie humaine, de coopérer diligemment avec les autorités judiciaires afin de garantir que les décisions que nous prenons sont fondées sur l'équité procédurale. Regrettablement, ce mécanisme n'existe pas, et nous devons donc prendre seuls cette désagréable décision d'urgence.

Ce n'est pas terminé

Enfin, nous sommes conscients et préoccupés par le fait que notre action ne pourrait qu'attiser les flammes de cette urgence. Le site Kiwifarms trouvera très probablement une autre infrastructure qui lui permettra de réapparaître en ligne, comme l'ont fait les sites Daily Stormer et 8chan après que nous les ayons désactivés. Et même si ce n'est pas le cas, les personnes qui ont utilisé le site pour répandre une terreur grandissante se sentiront encore plus isolées et attaquées, et pourraient devenir plus agressives. Il existe un risque réel qu'en prenant cette mesure aujourd'hui, nous ayons encore aggravé la situation d'urgence.

Nous allons continuer à travailler de manière proactive avec les forces de l'ordre afin de les aider dans leurs enquêtes sur le site et les personnes qui y ont publié des contenus qui pourraient être illégaux. Et nous sommes conscients que si le blocage de Kiwifarms permet de remédier temporairement à la situation, il ne résout en aucun cas le problème de fond. Cette solution nécessitera un travail beaucoup plus important à l'échelle de société. Nous espérons que notre action aujourd'hui contribuera à susciter des échanges visant à résoudre le problème dans son ensemble. Et nous nous tenons prêts à participer à cette conversation.

Nous protégeons des réseaux d'entreprise entiers, aidons nos clients à développer efficacement des applications à l'échelle d'Internet, accélérons n'importe quel site web ou application Internet, repoussons les attaques DDoS, maintenons les pirates à distance et pouvons vous aider dans votre parcours vers le Zero Trust.

Rendez-vous sur 1.1.1.1 depuis n'importe quel appareil pour commencer à utiliser notre application gratuite, qui rend votre navigation Internet plus rapide et plus sûre.

Pour en savoir plus sur notre mission visant à bâtir un meilleur Internet, cliquez ici. Si vous cherchez de nouvelles perspectives professionnelles, consultez nos postes vacants.

Français Juridique Utilisation abusive

Follow on Twitter

Matthew Prince |@eastdakota
Cloudflare |Cloudflare

Related Posts